Allergique au bouleau : risque plus important d’allergie à la figue

image_pdf

Plus la recherche avance dans le domaine de l’allergie plus les données deviennent compliquées. Il faut comprendre que les substances responsables du déclenchement de l’allergie se retrouvent dans diverses plantes, fruits ou animaux.

Ainsi l’allergie à la figue est plus souvent rapportée chez les allergiques au ficus ou au latex. Chez des personnes allergiques au pollen de bouleau, les tests allergiques ont révélé que 78 % des 85 patients testés étaient aussi sensibles à la figue fraîche, 10 % à la figue sèche, 91 % à la mure; la sensibilité aux rosacées était de 77 % et aux noisettes de 83 %.

Les personnes sensibilisées ou allergiques au Ficus étaient plus souvent sensibles uniquement à la figue fraîche ou sèche.

L’explication est venue grâce à des recherches plus poussées prouvant que toutes ces substances contiennent des petites protéines appelées peptides qui ont une forte ressemblance avec celle du bouleau appelée Bet v1.

Une allergie connue au pollen de bouleau doit faire rechercher l’existence d’une sensibilisation (dans ce cas, il n’y a pas de signes cliniques d’allergie) ou d’une allergie aux aliments de la famille des Moracées (figue, mûre) et des Rosacées.

Sources: 1. Hemmer W et coll. : Identification of Bet v 1-related allergens in fig and other Moraceae fruits. Clin Exp Allergy 2010 ; 40 (4) 679–687.
2. Hemmer W et coll: Sensitization to Ficus benjamina: relationship to natural rubber latex allergy and identification of foods implicated in the Ficus-fruit syndrome.Clin Exp Allergy Aug 2004; 34(8) :1251-8

 Création de page le 26/04/2010