Traitement de l’allergie alimentaire

image_pdf

Le traitement repose principalement sur l’éviction du ou des allergènes responsables. L’éviction alimentaire, sa durée et une possible réintroduction sous surveillance médicale sont déterminées par l’allergologue. Une aide diététique permet d’équilibrer l’alimentation. Des fiches de régime et de recettes sont proposées. Le site internet Cicbaa en propose également.

Une éviction élargie est parfois étendue à :

  • d’autres substances que l’alimentation car ces protéines allergisantes sont employées dans la confection de parfums, savons, médicaments, jouets (latex des tétines) et sont parfois croisées avec des allergènes aériens (chat ,oiseau).
  • certains médicaments qui seront évités : bêta-bloquants, aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine utilisé principalement pour le traitement de l’hypertension.

L’ingestion accidentelle doit être prévenue par le biais d’une éducation thérapeutique au traitement d’urgence à apporter. Le maniement de médicament d’urgence comme l’adrénaline est à connaître.  Une vidéo pour expliquer l’allergie alimentaire et les principes du traitement.

L’enfant doit surtout bénéficier d’un plan d’accueil individualisé (PAI) pour le milieu scolaire ou associatif dans lequel sera repris de façon explicite

  • les mesures à adopter pour prévenir une manifestation de l’allergie et
  • les mesures à entreprendre en urgence si un accident allergique grave survenait.

Le but du traitement n’est pas de prononcer une éviction définitive mais d’amener le patient à acquérir une tolérance de plus en plus grande vis-à-vis de l’aliment auquel il est allergique. Cette attitude permet d’obtenir un proportion de guérison plus importante qu’avec une éviction seule.

Conclusion

 L’allergie alimentaire est une pathologie complexe avec des formes graves possiblement mortelles. Elle nécessite dès sa suspicion une prise en charge adaptée par un allergologue pour prouver cette allergie et d’être entouré si besoin par un diététicien afin de maîtriser son alimentation sans danger.

L’éviction reste le traitement essentiel ; la recherche d’une tolérance orale a pour but d’amener le patient à la guérison.

Source : »Anaice. Urgences allergiques. Laboratoire ALLERBIO. Enola Productions. »
Modification de la page 02/05/2009