Un reflux gastro-oesophagien risque-t-il d’aggraver un asthme?

image_pdf

Cette question mérite d’être examinée car de nombreuses personnes asthmatiques présentent également un reflux gastro-oesophagien. Ce reflux qui provient de l’estomac peut agresser la muqueuse bronchique et serait alors susceptible de renforcer l’inflammation bronchique. Pour étayer cette hypothèse, il fallut étudier une cohorte de personnes asthmatiques (412 personnes) mal contrôlées par leur traitement habituel dont une partie reçut un traitement du reflux (inhibiteurs de la pompe à protons: IPP).

Les résultats ont montré

  • que 40 % des personnes recrutées présentaient un reflux ressenti ou non.
  • que le nombre de reflux méconnus est plus important chez les asthmatiques mal contrôlés.
  • qu’il y avait autant d’asthmatiques mal contrôlés dans les deux groupes.
  • que le nombre d’épisodes sérieux étaient moins important dans le groupe traité.

Conclusion: Le traitement ne permet pas de diminuer le groupe d’asthmatique mal équilibrés.

Le reflux gastro-oesophagien non ressenti n’est probablement pas une cause d’asthme.

Source: Mastronarde JG et coll. Efficacy of esomeprazole for treatment of poorly controlled asthma. N Engl J Med Apr 2009; 360(15) :1487-99
Création de page le 13/04/2009